Syrie : 13 jihadistes français remis à l'Irak "seront jugés selon la loi irakienne"

Barham Saleh et Emmanuel Macron, sur le perron de l\'Elysée, à Paris, le 25 février 2018. 
Barham Saleh et Emmanuel Macron, sur le perron de l'Elysée, à Paris, le 25 février 2018.  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Reçu à l'Elysée, le président irakien, Barham Saleh, était interrogé sur le sort des jihadistes français remis aux autorités irakiennes.

Les 13 Français soupçonnés d'être des combattants du groupe jihadiste Etat islamique (EI) et remis par les forces arabo-kurdes de Syrie aux autorités irakiennes "seront jugés selon la loi irakienne", a déclaré le président irakien, lundi 25 février à Paris. Barham Saleh sortait d'un entretien avec le président Emmanuel Macron à l'Elysée.

Ces 13 Français "sont accusés d'avoir commis des crimes contre des Irakiens, des installations irakiennes en Irak", a précisé Barham Saleh. Il a ajouté que "toute personne accusée d'avoir commis des crimes en Irak, contre le peuple irakien, contre les installations irakiennes, nous la recherchons pour la juger" devant des tribunaux irakiens.

Vous êtes à nouveau en ligne