Sri Lanka : traque et profil des terroristes

FRANCE 3

Les enquêteurs tentent de répondre à de nombreuses questions suite aux attaques survenues le dimanche 21 avril au Sri Lanka. Un commando de neuf personnes ayant prêté allégeance à Daech en est responsable. 

Des drones, des explosifs et un drapeau du groupe état islamique. C’est le résultat d’une saisie spectaculaire de la police du Sri Lanka, dans une usine de la cote est de l'île. Ces images symbolisent l’implantation du djihadisme dans ce pays. Le cerveau des attaques, Zahran Hashim, a été identifié. Il a été filmé par une caméra de surveillance avec des explosifs sur le dos, dimanche 21 avril. Il se dirige, avec un complice, vers le restaurant d’un hôtel et meurt en se faisant exploser au milieu des clients.

Un commando de neuf personnes

Âgé d’une quarantaine d’années, Zahran Hashim dirigeait un mouvement djihadiste local peu connu. On le retrouve toutefois sur une photo de propagande de Daesh. Entouré d’hommes masqués, ils prêtent allégeances au groupe État islamique. Son commando était composé de neuf personnes, dont une femme. Il s’agissait de kamikazes jeunes, éduqués et issus de classes parfois très aisées. L’un des kamikazes était même le fils d’un millionnaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne