Sri Lanka : 359 morts dans les attentats revendiqués par Daech

FRANCE 3

Au Sri Lanka, le bilan s'alourdit et passe à 359 morts, trois jours après la série d'attentats perpétrée dans des lieux de culte et hôtels. Ces attaques ont été revendiquées par l'État islamique et le profil des kamikazes se précise.

Le profil des terroristes qui ont semé la terreur et causé la mort de 359 personnes au Sri Lanka dimanche 21 avril se précise. D'après les enquêteurs, les kamikazes étaient huit et c'est grâce à des sacs à dos qu'ils ont pu transporter leurs bombes, comme le prouvent des images de vidéosurveillance. Parmi les suspects, deux frères d'une trentaine d'année et d'origine aisée. Ils formaient une sorte de cellule terroriste familiale qui aurait joué un rôle clef dans les attentats. La femme de l'un de ces deux hommes a été repérée dans un quartier de Colombo. Elle a actionné des explosifs à l'arrivée des forces de l'ordre, tuant ses deux enfants et trois policiers.

L'État islamique revendique ces attaques

Une soixantaine de personnes a été arrêtée et les perquisitions se multiplient au domicile des suspects. Pour les autorités, tous les membres de ce commando feraient partie d'un mouvement islamiste local : le National Thowheeth Jama'ath. Mais le Premier ministre n'exclut pas une participation étrangère. Mardi 23 avril, le groupe Etat islamique a revendiqué ces attaques en diffusant une vidéo d'allégeance des terroristes présumés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne