Qui pourra arrêter le groupe Etat islamique ?

France 3

Pour Patrice Franceschi, la bataille contre les jihadistes est avant tout idéologique. L’écrivain assure que les Kurdes ont la clef pour faire reculer ces partisans de l’islam radical.

Patrice Franceschi a suivi pendant deux ans les Kurdes dans leur guerre contre les partisans de l’État islamique. "Tous les jours, les Kurdes de Syrie libèrent un petit morceau de leur territoire contre les jihadistes", analyse l’écrivain. "Du côté kurde comme du côté jihadiste, les armées sont prêtes à mourir pour défendre leurs valeurs", poursuit-il. "Pour nous occidentaux, ce n’est pas assez net", ce qui expliquerait selon patrice Franceschi que la coalition internationale menée par les Américains n’arrive pas à faire reculer les radicaux.

"Les Kurdes ont la clef"

"Si on considère que seul un système de valeurs fortes peut combattre l’État islamique, alors ce sont les Kurdes qui ont la clef", assure Patrice Franceschi. "Si Palmyre était en territoire kurde, Palmyre ne serait pas tombée", ajoute-t-il. "La victoire militaire sur Daech est insuffisante pour faire disparaître le problème, car l’idéologie se répand dans toute la région", conclut l’écrivain. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne