A Mossoul, des civils s'arment pour résister à l'Etat islamique

France 2

À Mossoul, en Irak, certains citoyens prennent eux-mêmes les armes pour combattre les jihadistes. On les appelle "Les brigades de Mossoul".

Sur les murs de la ville de Mossoul (Irak), une inscription revient souvent : la lettre M, première lettre du mot "mouqawama", "résistance" en arabe. Mossoul, un million d'habitants, est occupée depuis plus de deux ans par les jihadistes de l'État islamique. Au début, une partie de la population, s'estimant brimée par le pouvoir de Bagdad, les a accueillis, mais aujourd'hui, le climat change. S'échapper de Mossoul est très difficile, car les jihadistes bloquent les routes et exécutent les fuyards.

Des actions très risquées

Pour en savoir plus sur la résistance, rendez-vous avec un général kurde. Ses combattants assiègent Mossoul. Il est l'un des hommes les plus au courant de ce qui se passe dans la ville, grâce aux réseaux sociaux. D'autres vidéos sont diffusées sur le net. Ici, une rue de Mossoul filmée clandestinement : on y voit en filigrane le symbole des "brigades de Mossoul", qui effectuent des actions très risquées contre les jihadistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne