Maroc : les jihadistes arrêtés projetaient des attaques en France et Maroc

Les deux hommes ont été arrêtés à Kenitra (Maroc), non loin de la capitale Rabat.
Les deux hommes ont été arrêtés à Kenitra (Maroc), non loin de la capitale Rabat. ( GOOGLE MAPS)

Les deux hommes, un Français et un Franco-marocain, ont été arrêtés en début de semaine alors qu'ils s'apprêtaient à rejoindre le groupe Etat islamique.

Ils voulaient attaquer la France. Deux jihadistes arrêtés lundi à Kenitra (Maroc) par les autorités marocaines "projetaient des assauts contre des agences bancaires et des multinationales en France et au Maroc", selon un communiqué du ministère de l'Intérieur marocain, publié jeudi 30 octobre.

Ils voulaient "s'inspirer de Mohamed Merah"

Les deux hommes, un Français et un Franco-marocain, interpellés alors qu'ils s'apprêtaient à rejoindre le groupe Etat islamique (EI), "instrumentalisaient leur activisme propagandiste sur le net" pour "attiser la fibre 'jihadi' de jeunes" et les pousser à "des actes terroristes individuels au Maroc et en France", selon la même source, citant les premiers résultats de l'enquête.

Ils voulaient "s'inspirer (...) du terroriste franco-algérien Mohamed Merah", tué par la police française en mars 2012 après avoir abattu sept personnes, dont plusieurs enfants dans une école juive, poursuit le communiqué. Selon l'enquête, le Franco-marocain avait contracté "plusieurs emprunts" auprès de banques françaises et marocaines à l'aide de "pièces justificatives contrefaites" pour financer ces activités.

Vous êtes à nouveau en ligne