L’État islamique progresse en Irak et en Syrie

France 3

Les jihadistes continuent de gagner du terrain malgré les frappes américaines. Ils ont conquis des points stratégiques sur la route de Bagdad et Damas.

Malgré les frappes de la coalition internationale, rien ne semble arrêter l’avancée de l’État islamique qui s’est emparé de Ramadi en Irak et de Palmyre en Syrie, ces derniers jours, avant de prendre le contrôle d’un poste-frontière entre les deux pays. Grâce à ces victoires, les jihadistes se sont ouvert la route d’Homs, de Damas et de Bagdad. En Syrie, le régime de Bachar Al-Assad ne possède plus que 22 % du territoire, mais reste toutefois maître dans les zones les plus peuplées.

Stratégie inefficace

"Le régime syrien se résout à ne contrôler que certains coins de son territoire car il n’a plus la capacité militaire d’assurer le contrôle de tout ce qui était avant le territoire syrien", analyse Agnès Levallois, spécialiste du pays. "La stratégie menée actuellement contre les jihadistes n’est pas très efficace. Il n’y a pas assez de coordination entre les raids aériens américains et les forces au sol", déplore Ahmed Al-Abied, analyste politique irakien.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne