Les talibans dénoncent une vidéo "horrible" de l'Etat islamique

Le drapeau du groupe Etat islamique flotte sur un bâtiment de Jarablus (Syrie), à la frontière avec la Turquie, le 1er août 2015.
Le drapeau du groupe Etat islamique flotte sur un bâtiment de Jarablus (Syrie), à la frontière avec la Turquie, le 1er août 2015. (MURAD SEZER / REUTERS)

Cette réaction témoigne de la rivalité croissante en Afghanistan entre les deux groupes.

La réaction témoigne de la rivalité croissante entre les deux groupes. Les talibans afghans ont qualifié de "brutale" et d'"horrible" une vidéo montrant des combattants présumés de l'organisation Etat Islamique (EI) en Afghanistan faire exploser leurs prisonniers, rapporte l'AFP, mercredi 12 août.

Un acte "intolérable" selon les talibans

La vidéo macabre a été filmée, selon ses auteurs, dans l'est de l'Afghanistan et diffusée cette semaine sur des sites liés au groupe Etat islamique. Les prisonniers y sont décrits comme des "apostats", partisans du gouvernement afghan ou des talibans, ce que ces derniers ont nié.

"Cette vidéo horrible montre des ravisseurs qui s'associent à Daech tuer brutalement de nombreux chefs de tribu à la barbe blanche et des villageois à l'aide d'explosifs", ont précisé les talibans dans un communiqué. Ces derniers affirment qu'il s'agit là d'un acte "intolérable" perpétré "par une poignée d'individus ignorants se réclamant de l'islam".

"L'ennemi numéro 1 des talibans, c'est l'Etat islamique"

Pourtant, les talibans sont eux-mêmes accusés d'avoir multiplié les atrocités lorsqu'ils étaient au pouvoir à Kaboul, de 1996 à 2001, et depuis leur insurrection contre les forces étrangères et leurs alliés locaux. Un récent rapport de l'ONU soulignait d'ailleurs que les insurgés étaient responsables de la majorité des attaques contre les civils en Afghanistan. Mais ils font aujourd'hui face à la concurrence du groupe Etat islamique : depuis le début de l'année, des jihadistes afghans ont changé leur fusil d'épaule afin de rejoindre les rangs de la branche locale de l'organisation, qui cherche à y étendre son "califat".

"A l'heure actuelle, l'ennemi numéro 1 des talibans, c'est l'Etat islamique", résume Atiqullah Amarkhil, un analyste militaire basé à Kaboul, interrogé par l'AFP. "En condamnant [cette vidéo], les talibans veulent projeter l'image d'un groupe jihadiste légitime et dépeindre [le groupe Etat islamique] comme un phénomène étranger visant à affaiblir l'islam, explique le spécialiste. Mais la population, elle, n'a pas oublié les crimes des talibans."

Vous êtes à nouveau en ligne