Les forces irakiennes lancent l'assaut sur l'aéroport de Mossoul

Des troupes américaines, dans le village d\'Oreij, près de Mossoul (Irak), le 22 février 2017. 
Des troupes américaines, dans le village d'Oreij, près de Mossoul (Irak), le 22 février 2017.  (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)

Cet aéroport est la porte d'entrée de la partie occidentale de la ville qui reste aux mains des jihadistes de l'Etat islamique. 

Les forces irakiennes ont lancé un assaut, jeudi 23 février, sur l'aéroport de Mossoul, porte d'entrée de la partie ouest de la ville, toujours contrôlée par le groupe jihadiste Etat islamique. Appuyées par des avions, des drones et des hélicoptères, la police fédérale et les forces d'intervention rapide du ministère de l'Intérieur progressaient vers l'aéroport désaffecté, situé au sud de la deuxième ville du pays.

Les forces irakiennes ont fait usage de tirs de mortiers tandis que l'aviation ouvrait la voie aux troupes au sol. La coalition internationale sous commandement américain joue un rôle central en soutenant les forces irakiennes avec des frappes aériennes et des conseillers sur le terrain. Jeudi, des véhicules blindés américains circulaient vers l'aéroport aux côtés des forces irakiennes.

Environ 2 000 jihadistes retranchés

Dimanche, des milliers de soldats, policiers et miliciens irakiens avaient lancé une opération pour finir de reprendre Mossoul, dernier bastion du groupe extrémiste sunnite en Irak. Le nombre exact de jihadistes se trouvant sur l'aéroport n'est pas connu, mais selon des responsables américains, quelque 2 000 combattants de l'Etat islamique sont toujours retranchés à Mossoul-Ouest. Leur nombre était estimé à entre 5 000 et 7 000 avant le début de l'offensive sur la ville le 17 octobre. Il y a un mois, les forces irakiennes ont "libéré" la partie est de Mossoul.

Vous êtes à nouveau en ligne