Les forces irakiennes donnent l'assaut pour reprendre la vieille ville de Mossoul à l'Etat islamique

Les forces irakiennes patrouillent dans la périphérie de Mossoul (Irak), le 17 juin 2017.
Les forces irakiennes patrouillent dans la périphérie de Mossoul (Irak), le 17 juin 2017. (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)

Selon l'ONU, quelque 100 000 civils sont pris au piège dans les derniers quartiers occupés par les jihadistes.

Les forces irakiennes ont lancé l'assaut sur la vieille ville de Mossoul où sont retranchés la grande majorité des jihadistes du groupe Etat islamique (EI), a annoncé, dimanche 18 juin, le chef des opérations, le général Abdelamir Yarallah. "Les frappes aériennes ont commencé juste après minuit. Les opérations terrestres contre des parties de la vieille ville ont, elles, débuté à l'aube", a pour sa part précisé un officier du commandement des opérations.

Selon les Nations unies, quelque 100 000 civils sont pris au piège dans les derniers quartiers aux mains de l'Etat islamique. Une reconquête de cette zone par les forces irakiennes est cruciale afin de conquérir la totalité de Mossoul, dernier grand fief urbain en Irak de l'EI.

Une vaste offensive lancée en octobre

Située sur la rive occidentale du Tigre, fleuve qui coupe la cité en deux, la vieille ville est un dédale de petites rues très peuplées. L'avancée des blindés y est difficile, voire impossible, et l'usage d'armes lourdes risque de mettre en péril la population civile.

Appuyées par une coalition internationale conduite par les Etats-Unis, les forces irakiennes mènent depuis octobre une vaste offensive pour chasser l'EI de Mossoul. Le groupe jihadiste s'était emparé de la deuxième ville d'Irak en juin 2014.

Vous êtes à nouveau en ligne