Le peuple qui voulait prendre son indépendance vis-à-vis de l'Irak

Les Kurdes, peuple de 40 millions d’habitants, habitent 4 pays du Moyen-Orient où ils sont souvent persécutés. Ils ont participé à un référendum le 25 septembre sur la proclamation du Kurdisan irakien en tant qu'État indépendant.

En majorité des musulmans sunnites, les Kurdes semblent poser problème dans les régions où ils vivent. La faute, en premier lieu, à un accord signé en 1920 qui reconnaissait le Kurdistan comme État, remis en cause trois ans plus tard.

Mardi 26 septembre, les Kurdes irakiens sauront si leur vote pour l’indépendance vis-à-vis de Bagdad sera mis en application. Le résultat ne fait aucun doute chez les observateurs.

Pression en Irak

Les Kurdes vivant en Irak possèdent des ressources naturelles (eau douce, hydrocarbures) qui suscitent la convoitise de Bagdad. Bien que cette région dispose d’une certaine autonomie depuis 1991, leur vote du 25 septembre pour (ou contre) l’indépendance doit être respecté par le gouvernement irakien.

En témoigne le discours du 16 septembre du chef du Kurdistan irakien, Massoud Barzani : "Nous avons choisi la voie pour vivre harmonieusement avec Bagdad. Mais s’ils ne veulent pas être nos alliés, nous refuserons d’être leurs serviteurs."

Vous êtes à nouveau en ligne