L'Etat islamique confirme la mort de son numéro 2 dans une attaque américaine, en août

Des jihadistes de l\'Etat islamique défilent dans les rues de Raqqa (Syrie), en juin 2014.
Des jihadistes de l'Etat islamique défilent dans les rues de Raqqa (Syrie), en juin 2014. (REUTERS)

Le groupe jihadiste a confirmé le décès d'Hadji Moutazz, mardi. Il aurait été tué par un drone américain cet été.

Le groupe Etat islamique a confirmé la mort de son numéro 2 dans une attaque américaine, dans un enregistrement diffusé mardi 13 octobre sur les sites islamistes. Washington avait affirmé, fin août, avoir tué Hadji Moutazz dans un tir de drone visant un véhicule de l'organisation terroriste. Cet homme était l'un des principaux coordinateurs des transferts d'armes, d'explosifs, de véhicules et d'individus entre l'Irak et la Syrie.

Le "principal adjoint" du chef de l'Etat islamique

"Sa mort aura un impact réel sur les opérations de l'Etat islamique, sachant que son influence s'étendait sur les finances, les médias, les opérations et la logistique [de l'organisation]", avait alors estimé le porte-parole du Conseil américain de sécurité nationale, Ned Price.

La Maison Blanche présente Hadji Moutazz comme "le principal adjoint" du chef de l'Etat islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi, et ajoute qu'il était chargé des opérations du groupe en Irak, "où il a joué un rôle clé dans l'organisation des opérations au cours des deux années écoulées", en particulier lors de l'offensive de l'EI sur Mossoul, en juin 2014.

Vous êtes à nouveau en ligne