L'organisation Etat islamique a exécuté le pilote jordanien capturé en décembre

L\'épouse (au centre) du pilote jordanien capturé par l\'Etat islamique participe à une manifestation pour la libération de so époux, le 3 février 2015 à Amman (Jordanie).
L'épouse (au centre) du pilote jordanien capturé par l'Etat islamique participe à une manifestation pour la libération de so époux, le 3 février 2015 à Amman (Jordanie). (KHALIL MAZRAAWI / AFP)

L'organisation terroriste avait menacé de tué Maaz Al-Kassasbeh si la Jordanie ne libérait pas une jihadiste irakienne.

La scène est insoutenable. Une vidéo visiblement diffusée par les jihadistes de l'Etat islamique et largement diffusée sur Twitter mardi 3 février, montre la mise à mort du pilote jordanien qu'ils avaient capturé le 24 décembre. Dans une cage, l'homme est brûlé vif, puis enseveli sous les débris des bombardements à l'aide d'un bulldozer. 

La victime âgée de 26 ans, Maaz Al-Kassasbeh, avait été capturé après le crash de son avion F-16 en Syrie, où il menait un raid contre leurs positions dans le cadre de la coalition internationale. 

Amman était prête à libérer une jihadiste irakienne en échange de la vie du pilote

L'organisation terroriste avait menacé d'exécuter Maaz Al-Kassasbeh si la Jordanie ne libérait la jihadiste irakienne Sajida Al-Rishawi, condamnée à mort et détenue en Jordanie pour son implication dans des attentats meurtriers en 2005.

Après l'exécution des deux otages japonais par l'Etat islamique, la semaine dernière, Amman s'était dite prête à libérer la prisonnière. Avant, le pays exigeait une preuve montrant que son pilote était en vie.

Plusieurs manifestations avaient eu lieu en Jordanie pour demander la libération du pilote. Le père du jeune homme avait notamment imploré la clémence des ravisseurs, dès le 25 décembre.

Vous êtes à nouveau en ligne