Kaboul : au moins 25 morts dans des attentats revendiqués par l’EI

Des dizaines de personnes ont perdu la vie ce lundi 30 avril dans des attentats revendiqués par l'État islamique dans la capitale afghane. Parmi les victimes : des enfants, mais aussi des journalistes.

Deux explosions ont retenti ce lundi 30 avril à Kaboul (Afghanistan), semant le chaos et la mort. Le premier attentat a été provoqué par un kamikaze à moto, tout près du siège des renseignements, cible récurrente des insurgés.

Trente minutes plus tard, deuxième attaque. Un autre assaillant s'est glissé parmi les journalistes venus couvrir l'événement. "Au total, les deux attentats ont fait au moins 25 morts et selon les dernières informations dont nous disposons, 45 personnes ont été blessées. Au moins quatre de nos policiers ont été tués", a déclaré le chef de la police, le général Dawood Amin.

Regain de violence

Parmi les neuf journalistes tués, une photo-reporter de l'Agence France Presse (AFP). Shah Marai avait 48 ans. Il avait été l'un des rares à couvrir l'Afghanistan à l'époque où le pays était sous le régime des talibans. Ses funérailles ont eu lieu en fin de journée.

Ce double attentat a été revendiqué par le groupe Etat islamique, tout comme celui qui a frappé Kandahar ce lundi, tuant 11 enfants. Depuis un an, Kaboul connaît un regain de violence. Selon les Nations unies, elle est de loin la ville la plus dangereuse du pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne