Irak : au moins 34 morts dans un attentat revendiqué par l'Etat islamique contre des chiites à Bagdad

Des Irakiens, dont des membres des forces de sécurité, sur les lieux d\'un attentats qui a visé la communauté chiite, à Bagdad, samedi 15 octobre 2016. 
Des Irakiens, dont des membres des forces de sécurité, sur les lieux d'un attentats qui a visé la communauté chiite, à Bagdad, samedi 15 octobre 2016.  (SABAH ARAR / AFP)

Un kamikaze a déclenché une ceinture d'explosifs au cours d'une cérémonie chiite, samedi.

C'est l'attaque la plus sanglante dans la capitale irakienne depuis début juillet. L'organisation terroriste Etat islamique (EI), qui considère les chiites, majoritaires en Irak, comme "hérétiques", a revendiqué l'attentat. Au moins 34 personnes ont été tuées et 36 blessées dans un attentat-suicide commis dans un quartier chiite de Bagdad, samedi 15 octobre, ont annoncé des responsables médicaux et de sécurité.

Un kamikaze a actionné sa ceinture d'explosifs dans une tente où des musulmans chiites recevaient des condoléances, à Al-Chaab, un grand quartier chiite dans le nord de la capitale irakienne, selon ces sources.

Les victimes célébraient une fête chiite

Les victimes étaient rassemblées pour l'Achoura, qui commémore le martyre de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet. C'est l'une des plus importantes fêtes du calendrier chiite.

Cette attaque est la plus sanglante dans la capitale irakienne depuis début juillet, lorsqu'un attentat suicide avait ciblé un quartier commerçant, faisant plus de 300 morts. Elle intervient au moment où les forces armées irakiennes s'apprêtent à lancer une offensive pour reprendre aux jihadistes de l'EI leur place forte de Mossoul, deuxième ville d'Irak, située dans le Nord.

Vous êtes à nouveau en ligne