Irak : quand l'armée frappe les jihadistes fuyant Falloujah

France 3

Le 26 juin, le groupe État islamique perdait la ville de Falloujah en Irak. L'armée irakienne a alors mené des raids sur les jihadistes en fuite. Une équipe de France 3 s'y est rendue.

Le convoi de véhicules calcinés se détache nettement au creux du désert. À terre, les carcasses tordues témoignent du déluge de feu qui s'est abattu sur les jihadistes. L'odeur est pestilentielle, les cadavres noircis jonchent le sol. 225 jihadistes ont été exterminés en quelques heures, après que l'aviation irakienne a repéré un convoi fuyant Falloujah dans la nuit du mardi 28 juin au mercredi 29 juin.

L'espoir de rejoindre Mossoul

En voiture ou à pied, certains essaient d'échapper à une mort certaine. L'armée irakienne n'a pas l'intention de faire de prisonniers, les survivants sont exécutés sans état d'âme. Pourquoi les jihadistes se sont-ils lancés dans une cavalcade aussi dangereuse ? Ils n'avaient pas le choix. Tenir tête à Falloujah était devenu mission impossible. En abandonnant la ville, les survivants du groupe État islamique espéraient redorer leur blason en rejoignant Mossoul, au nord de l'Irak. Ils y ont laissé plus que leur vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne