Irak : au moins 200 personnes tuées dans un attentat revendiqué par l'EI

France 3

La colère monte à Bagdad, après l'attaque revendiquée par le groupe État islamique qui a fait 200 morts dimanche 3 juillet.

Un attentat dans la capitale irakienne a fait au moins 200 morts, dans la nuit de samedi à dimanche. C'est une triste fin de ramadan en Irak. Sans relâche, les proches fouillent les décombres d'un centre commercial de Bagdad. Des corps sont retrouvés, mais peu de chance qu'il y ait des survivants. C'est un massacre : près de 200 morts et autant de blessés, un décompte macabre qui pourrait s'alourdir. C'est le pire attentat depuis le début de l'année dans ce pays déjà bien meurtri.

Le gouvernement pointé du doigt

Cette rue de la capitale irakienne est une artère commerçante très fréquentée. Chaque soir après la rupture du jeûne, les Bagdadis y venaient en famille faire quelques emplettes. Peu après minuit, un camion piégé a explosé semant le chaos, une attaque revendiquée par le groupe État islamique, en plein mois sacré pour les musulmans. Les forces de sécurité et les nombreux barrages qui quadrillent la ville ne rassurent plus personne, les autorités sont clairement accusées de ne plus protéger la population.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne