Irak : 120 morts dans un attentat à Bagdad

France 3

En Irak, un attentat kamikaze en plein coeur de Bagdad a fait près de 120 morts et beaucoup de blessés ce dimanche 3 juillet. L'attaque a été revendiquée par Daech, qui se venge de la reprise par l'armée de la ville de Falloujah.

Un quartier réduit à néant et des habitants désemparés. Dans la nuit de samedi à dimanche, Bagdad a connu l'attentat le plus sanglant depuis le début de l'année : 119 morts et près de 200 blessés. Au milieu de la nuit, un kamikaze s'est fait exploser dans un camion au coeur d'un quartier commerçant bondé, animé en pleine soirée de ramadan et d'Euro de football. Les bâtiments ont brûlé longtemps dans la nuit alors que les habitants évacuaient les blessés.

Les chiites, cibles privilégiées de Daech

L'attaque, revendiquée par le groupe État islamique, arrive juste après la reprise de Falloujah, à 50 km à l'ouest de Bagdad. Il y a une semaine, l'armée irakienne faisait une entrée victorieuse dans la ville, libérée des jihadistes. Depuis plus d'un an, ces troupes, appuyées par la coalition internationale, reprennent du terrain sur l'État islamique, qui réplique. À Bagdad, Daech a touché en grande partie la communauté chiite, majoritaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne