État islamique : la destruction des monuments se poursuit

France 3

L'organisation Etat islamique a continué sa vague de destruction des monuments historiques en Irak.

Les jihadistes de l'État islamique ont à nouveau détruit des monuments historiques en Irak. L'UNESCO a saisi les Nations unies pour dénoncer un crime de guerre. Le site de Nimrud (Irak) où s'est dressée la première capitale de l'empire Néo Assyrien fondé au XIIIe siècle avant JC a été attaqué par les hommes de Daesh. Armés de bulldozer, ils ont détruit en partie de ce témoignage de l'histoire de la Mésopotamie. Ils auraient même dérobé des pièces archéologiques inestimables.

Les Irakiens excédés

Les Irakiens sont excédés par ces crimes. "Ces groupes ont commencé par tuer des Irakiens, détruire des mosquées et maintenant ils s'attaquent aux sites autour de Mossoul. Ces gens sont des barbares, ils sont des ennemis de l'humanité", s'insurge un Irakien.
La semaine dernière, le groupe Etat islamique avait déjà diffusé une vidéo de propagande dans laquelle des hommes s'attaquaient à des vestiges de l'ère pré-islamique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne