VIDEO. Barbelés, barrières, murs en béton armé... Comment Kaboul tente de se protéger des attaques terroristes

France 2

L’organisation terroriste Etat islamique est active en Afghanistan. Kaboul est le théâtre d’attentats quasiment quotidiens, commis par Daech et les talibans. Dépassé par ces attaques, le pouvoir ne peut qu’ériger des murs pour protéger les bâtiments officiels.

Chaque mois, chaque semaine, il y a en a toujours plus. Toujours plus hauts, toujours plus longs. Ces murs en béton armé marquent les contours de la "zone verte" de Kaboul. Tous les 100 mètres, des hommes en armes, des barrières, partout des fils barbelés. A l’intérieur, les autorités, ministères, ambassades, se barricadent pour éviter les attaques. Les habitants de Kaboul assistent chaque jour à la bunkerisation de leur ville. Pour les jeunes, c’est difficile à accepter : "Nous ressentons de la colère car nous avons l’impression d’être juste des laissés pour compte. Le gouvernement se protège lui-même, mais pas nous", explique l’un d’entre eux.

Un "aveu de faiblesse"

Année après année, les autorités afghanes échouent à réinstaurer la paix. "Ce petit périmètre de quelques kilomètres carrés qui comprend entres autres le palais présidentiel est la seule zone entièrement sécurisée d’Afghanistan", explique l’envoyé spécial Nicolas Bertrand avant de poursuivre : "Les talibans contrôlent toujours plus de 40 % du territoire et peuvent mener des attaques où ils le veulent, quand ils le veulent. Un terrible aveu de faiblesse pour le gouvernement de Kaboul."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne