Egypte : le groupe Etat islamique revendique l'attaque contre le bus de chrétiens coptes qui a fait 29 morts

Des hommes évacuent des corps, quelques heures après l\'attaque sanglante à Minya (Egypte), le 26 mai 2017.
Des hommes évacuent des corps, quelques heures après l'attaque sanglante à Minya (Egypte), le 26 mai 2017. (IBRAHIM EZZAT / NURPHOTO / AFP)

Les assaillants avaient ouvert le feu sur deux bus qui amenaient des passagers au monastère de Saint-Samuel, à plus de 200 km au sud du Caire.

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué, samedi 27 mai, l'attaque perpétrée la veille dans le centre de l'Egypte contre des chrétiens qui a fait 29 morts, dont de nombreux enfants, selon l'agence de propagande du groupe terroriste. "Un détachement de sécurité de l'EI a perpétré une attaque hier à Minya, visant un bus transportant des coptes", a déclaré l'Etat islamique. Le dernier bilan de l'attaque s'élève à 29 morts, selon le bureau du Premier ministre Chérif Ismaïl.

Selon le ministère de l'Intérieur, les assaillants étaient à bord de trois pick-up quand ils ont attaqué le bus "à l'arme automatique". Selon la chaîne Al-Arabiya, ils étaient entre 8 et 12 individus masqués. Tous ont pris la fuite après avoir ouvert le feu sur le bus. 

En réponse à cette attaque, les forces égyptiennes ont frappé un camp d'entraînement jihadiste. Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi en a fait l'annonce dans un discours retransmis par la télévision d'Etat. Sans préciser où avait eu lieu cette frappe. Selon la chaîne, l'aviation égyptienne a mené six frappes et les camps d'entraînement jihadistes visés se trouvaient dans la ville de Derna, dans l'est de la Libye.

Vous êtes à nouveau en ligne