VRAI OU FAKE Désintox. Rapatriement des djihadistes français : différents sons de cloche au sein du gouvernement.

Interrogée par Libération sur le sort des djihadistes français, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait évoqué un possible rapatriement, une nette évolution par rapport à la ligne tenue jusqu'alors par le gouvernement. Ce que n’a pas manqué de souligner le député LR Claude de Ganay.

Le 14 janvier, à l’Assemblée nationale, le député LR Claude de Ganay questionne la ministre de la Justice Nicole Belloubet à propos de ses déclarations remarquées dans Libération, quelques jours plus tôt. Interrogée sur le sort des djihadistes français, elle avait évoqué un possible rapatriement, en raison du contexte instable en Irak et en Syrie, et du fait que le Kurdistan n’est pas un Etat. « S’il n’est plus possible de les juger sur place, je ne vois pas d’autre solution que de rapatrier ces gens en France. Tout combattant terroriste qui serait rapatrié serait judiciarisé comme nous l’avons toujours fait. » Une nette évolution par rapport à la ligne tenue jusqu'alors par le gouvernement. Ce que n’a pas manqué de souligner le député LR.

Alors que Nicole Belloubet est présente dans l’hémicycle, c’est pourtant le ministre des Affaires étrangères qui se lève pour répondre. Après avoir réaffirmé que les djihadistes seraient « poursuivis au plus près du lieu où ils ont commis leurs crimes », Jean-Yves Le Drian répond sur la position divergente de Nicole Belloubet... en niant qu'elle existe. Et d'affirmer : « À la différence de ces combattants, les enfants, eux, par contre, doivent avoir un sort différent. Je pense que vous avez confondu dans les propos de la garde des Sceaux les deux points de vue. »

Ainsi, la ministre de la Justice aurait évoqué le rapatriement des enfants, et non des adultes ? Et le député LR aurait mal lu ? Evidemment, il n'en est rien. Mais Nicole Belloubet, qui selon Médiapart a été admonestée par Matignon après sa déclaration à Libération, n'était visiblement pas en position de corriger cette réécriture en direct de ses propres déclarations.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Vous êtes à nouveau en ligne