Bangladesh : 20 otages étrangers tués dans un restaurant à Dacca, lors de l'attaque revendiquée par l'Etat islamique

Des membres des forces de sécurité à Dacca, devant un restaurant attaqué, le 1er juillet 2016.
Des membres des forces de sécurité à Dacca, devant un restaurant attaqué, le 1er juillet 2016. (AP / SIPA)

La police du Bangladesh a annoncé avoir mis fin samedi à l'attaque d'un restaurant de Dacca par des militants islamistes, tuant six assaillants et libérant treize otages après une nuit de siège. 

Les hommes armés qui ont pris d'assaut un restaurant de Dacca au Bangladesh ont tué 20 otages étrangers, la plupart à l'arme blanche, a annoncé samedi 2 juillet l'armée, l'essentiel des victimes étant japonaises et italiennes."Nous avons retrouvé 20 corps. La plupart ont été tués brutalement à coup d'armes tranchantes", a dit le porte-parole de l'armée, quelques heures après l'assaut donné par les forces de sécurité. L'attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI).

Un haut responsable de l'armée a ensuite précisé que les 20 victimes étaient tous des étrangers, la plupart des Italiens ou des Japonais, mais sans donner la répartition exacte. Treize otages, dont trois étrangers, ont été secourus lors de l'assaut mené par les commandos anti-terroristes dans ce restaurant situé dans le quartier de Gulshan fréquenté par des diplomates et des expatriés. Six assaillants ont été tués par les forces de sécurité lors de l'assaut samedi matin, selon les autorités. Deux policiers avaient été tués dans une fusillade en tentant d'intervenir au début de l'attaque vendredi soir.

L'EI a rapidement revendiqué l'attaque et la prise d'otages

Dans la soirée de vendredi, une dizaine d'individus armés avaient attaqué le restaurant Holey Artisan Bakery, situé dans le quartier chic de Gulshan dans la capitale du Bangladesh. "Il n'y a pas de volonté de négocier" chez les assaillants, avait déclaré alors l'ambassadeur italien à Dacca, Mario Palma. "C'est une mission suicide".

Les assaillants avaient fait irruption dans l'établissement vers 21h20 (heure locale) en criant "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand), ouvrant le feu et faisant usage d'explosifs.

L'EI a rapidement revendiqué la fusillade et une prise d'"otages", a annoncé l'agence de presse Amaq, liée à l'organisation jihadiste. "Des commandos de l'Etat islamique attaquent un restaurant fréquenté par des étrangers dans la ville de Dacca, au Bangladesh", a affirmé Amaq dans un communiqué relayé sur les réseaux sociaux. L'attaque a fait "plus de 20 morts de différentes nationalités", a affirmé Amaq qui a diffusé des photos montrant des corps baignant dans du sang, qui n'ont pu être authentifiées.