Attentats de janvier 2015 : Hayat Boumeddiene se serait enfuie de son camp en Syrie

L'ennemie public numéro 1 en France, Hayat Boumeddiene, la femme du tueur de l'Hyper Cacher (janvier 2015), Amedy Coulibaly, se serait échappé d'un camp en Syrie. Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête.

Hayat Boumeddiene serait-elle vivante ? Ses dernières images connues sont de janvier 2015. À l'époque, elle embarque direction la Syrie pour rejoindre les rangs du groupe Etat islamique. Elle a quitté la France six jours avant que son mari, Amedy Coulibaly, commette le double attentat de Montrouge (Hauts-de-Seine) et de l'Hyper Cacher. Depuis, elle est sous le coup d'un mandat d'arrêt international mais est parvenue à ses soustraire à la surveillance des renseignements.

Vue sur un camp en Syrie

Mais pour la première fois depuis cinq ans, son nom refait surface. En mars dernier, une femme de retour de Syrie l'évoque sur procès verbal devant un juge. Elle affirme qu'Hayat Boumeddiene est vivante et se trouvait avec elle dans le camp d'Al-Hol, tenu par les forces kurdes en Syrie. Elle aurait pris une fausse identité et se serait échappée. Une enquête a été ouverte pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste. L'enjeu est de l'arrêter, car elle figure parmi les principaux accusés des attentats de janvier 2015. Un procès qui doit se dérouler à la rentrée prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne