Attaque de Notre-Dame de Paris : l'enquête se poursuit

France 3

Quatre jours après l'attaque au marteau contre un policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris, l'assaillant a été présenté à un juge en vue de sa mise en examen. Le procureur de la République de Paris a confirmé sa radicalisation rapide ce samedi 10 juin.

On en sait un peu plus sur la personnalité de Farid Ikken. Mardi dernier, cet Algérien de 40 ans attaque et blesse un policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris avec un marteau. Ce samedi 10 juin, le procureur de Paris a précisé son parcours lors d'une conférence de presse. Celui d'un intellectuel isolé, jamais condamné et inconnu des services antiterroristes, sans contact direct avec des jihadistes. "Il est doctorant (...), ce n'est pas un jeune (...). C'est un peu atypique. Mais ça montre encore une fois la diversité des profils, le fait que tout est possible. Et encore une fois ça signe la difficulté des services de police qui cherchent à détecter ce genre de chose", a indiqué le procureur de la République de Paris.

Radicalisation rapide sur internet

Sur un ordinateur et quatre clefs USB saisis lors de la perquisition du logement de l'assaillant, les enquêteurs ont retrouvé des fichiers de propagande jihadiste et un texte d'allégeance à Daesh. Une radicalisation extrêmement rapide sur internet selon le procureur. Une démarche incompréhensible pour l'ancienne rédactrice en chef de Rue 89 qui avait commandé au journaliste plusieurs articles. Le parquet de Paris a requis le placement de Farid Ikken en détention provisoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne