Afghanistan : des milices soutenues par la CIA commettent des atrocités en toute impunité, selon Human Rights Watch

Des soldats de l\'armée afghane sécurisent le périmètre après un attentat suicide à Kaboul, le 1er juillet 2019. 
Des soldats de l'armée afghane sécurisent le périmètre après un attentat suicide à Kaboul, le 1er juillet 2019.  (HAROON SABAWOON / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'ONG assure que des groupes paramilitaires ont commis des "violations graves", certaines "allant jusqu'à des crimes de guerre", entre fin 2017 et mi-2019.

Des groupes paramilitaires afghans soutenus par les Etats-Unis et opérant en toute impunité exécutent sommairement des civils lors de raids nocturnes et font disparaître des suspects, dénonce l'ONG Human Rights Watch dans un rapport publié jeudi 31 octobre. 

L'ONG affirme avoir analysé 14 raids de ces "groupes de frappe" soutenus par la CIA entre fin 2017 et mi-2019, durant lesquels des "violations graves", certaines "allant jusqu'à des crimes de guerre", ont été commises. L'une de ces opérations, survenue dans la province de Paktiya en août, a vu un groupe paramilitaire tuer onze hommes dans un seul village.

La CIA a contesté la teneur du rapport, indiquant que la plupart des méfaits imputés aux forces afghanes étaient "vraisemblablement faux ou exagérés". Les milices secrètes, appuyées par la CIA, sont actives en Afghanistan depuis la guerre contre l'armée soviétique dans les années 1980. Leur action contre les talibans s'intensifie à mesure que la guerre contre les insurgés se prolonge.

Des civils tués "de manière aveugle"

Dans de nombreux cas, les raids – généralement dans des zones contrôlées par les talibans – ont été accompagnés de frappes aériennes qui ont tué des civils "de manière aveugle et disproportionnée", pointe le rapport de Human Rights Watch.

Les raids nocturnes, qui combinent une forte puissance de feu, des équipements de vision nocturne et l'élément de surprise, constituent une tactique éprouvée en Afghanistan. "En intensifiant les opérations contre les talibans, la CIA a permis aux forces afghanes (...) de commettre des atrocités, y compris des exécutions extrajudiciaires et des disparitions", déplore l'auteure du rapport.

Les autorités afghanes et les forces américaines ont augmenté le recours à des groupes paramilitaires pour combattre les talibans, qui infligent des lourdes pertes aux forces de sécurité afghanes. Selon Human Rights Watch, ces milices afghanes ont été en grande partie recrutées, entraînées, équipées et supervisées par la CIA.

Vous êtes à nouveau en ligne