Le chef de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, tué par l'armée américaine

FRANCEINFO

Le président américain Donald Trump a annoncé , dimanche 27 octobre, la mort du chef du groupe terroriste État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi.

"Abou Bakr al-Baghdadi est mort". Donald Trump scande chacun de ces mots pour annoncer dimanche 27 octobre la mort du chef du groupe Etat islamique. La nuit précédente, à Barisha, dans le nord-ouest de la Syrie, les forces spéciales américaines lancent un assaut sur une propriété. Plusieurs occupants, dont le chef des terroristes, vont mourir, selon les Américains.

"Mort comme un lâche"

Le raid est suivi en direct depuis Washington, comme "devant un film", dira Donald Trump, qui donnera les détails de la mort d'Abou Bakr al-Baghdadi : "Alors qu'il était poursuivi par nos chiens, il s'est réfugié dans un tunnel. Là, il s'est fait exploser avec à côté de lui ses trois enfants, il est mort comme un chien, il est mort comme un lâche, il gémissait, il pleurait et c'est quelque chose que les gens doivent savoir".

Sa tête mise à prix pour 25 millions de dollars, Abou Bakr al-Baghdadi était l'homme le plus recherché de la planète. Dimanche soir, la réussite de l'assaut américain est saluée par une large partie de la communauté internationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne