EI : La mort du leader annonce-t-elle la fin de l'organisation ?

France 2

La fin de son chef historique signifie-t-elle la fin de Daesh ? Les choses ne sont pas aussi simples.

Abou Bakr al-Baghdadi entouré d'une poignée de fidèles. Cette vidéo de propagande datée d'avril dernier est l'ultime apparition du chef terroriste qui était un jihadiste de longue date. Des 2003, il prend les armes quand les États-Unis envahissent l'Irak. Il est emprisonné dans un camp militaire en 2004 où il rencontre les leaders islamistes les plus virulents y compris certains cadres de Sadam Hussein. Tous formeront sa garde rapprochée au sein de Daesh.

Un projet bien défini

Quel était son projet ? : Former un état, une terre d'Islam radical. À son apogée entre l'Irak et la Syrie, Daesh gère un territoire grand comme la Grande-Bretagne et 12 millions d'habitants. C'est le 4 juillet 2014 que se révèle aux yeux du monde entier, Abou Bakr al-Baghdadi dans la mosquée de Mossoul (Irak) où il proclame le Califat. Il vit ensuite retranché distillant de rares messages audios. A tirte de comparaison âpre la mort d'Oussama Ben Laden en 2011, le déclin d' Al-Qaïda avait été annoncé. Aujourd’hui l'organisation a survécu à son leader et s'est même étendue. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne