Abou Bakr al-Baghdadi : sa mort est "une aubaine" pour Donald Trump

FRANCEINFO

Gérard Vespierre, spécialiste en géopolitique, commente la mort du chef de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, dimanche 27 octobre dans le 23h de franceinfo.

Donald Trump a annoncé que le chef de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, était mort "terrifié, comme un chien, comme un lâche". "La dégradation de l'image fait partie de la communication, surtout quand c'est l'ennemi public n°1 et aussi par rapport à ses successeurs et ses fidèles", commente Gérard Vespierre, spécialiste en géopolitique, dimanche 27 octobre.

Succession difficile

"Il y a plusieurs candidats possibles à Abou Bakr al-Baghdadi, le candidat qui a l'argent, le candidat idéologique et le candidat qui tient la propagande. On pourra avoir une rupture à l'intérieur de Daech. En tout cas, ce sera difficile de remplacer un chef historique, comme ça a été le cas avec Oussama ben Laden", explique le chercheur.

"Cette aubaine de l'attaque et de la disparition de Baghdadi lui donne un nouveau ressort et cela va lui permettre de s'entourer de ce halo de commandeur en chef", conclut Gérard Vespierre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne