Etat islamique

Juin 2014, le Proche-Orient est en crise après une offensive sans précédent lancée par les djihadistes salafistes de l'État islamique en Irak et au Levant. Après la prise de Falloujah (centre de l'Irak) le 4 janvier, c'est Mossoul, deuxième ville du pays avec plus de 2 millions d'habitants, qui tombe sous le coup de l'État islamique. Les djihadistes s'emparent ensuite des provinces de Kirkouk (ouest) puis Salah ad-Din (nord), faisant craindre la naissance d'un "Djihadistan" au Proche-Orient. À partir de septembre 2014, une coalition internationale menée par les États-Unis décide d'une intervention aérienne pour endiguer la progression de l'EI. Ce groupe terroriste est considéré par l'ONU comme l'un des mouvements djihadistes les plus violents au monde, et est accusé de nombreux crimes de guerre.

plus
Le tribunal de Bagdad (Irak), le 4 mars 2019.

Quatre questions sur la condamnation à mort de trois jihadistes français en Irak

Des policiers irakiens lors d\'une parade à Bagdad (Irak), le 10 janvier 2019.

Trois Français condamnés à mort en Irak pour appartenance au groupe Etat islamique

Des Yézidies participent à une cérémonie au temple Lilash pour commémorer les victimes du groupe Etat islamique, le 8 mars 2019 à Shikhan (Irak).

Vingt-huit femmes yézidies et leurs enfants, victimes du groupe Etat islamique, sont arrivés en France

Une cérémonie organisée lors de l\'exhumation des corps de centaines de Yézidis découverts dans un charnier, le 15 mars 2019, dans le village de Kojo (Irak).

Irak : l'ONU enquête sur douze charniers imputés au groupe Etat islamique

Une photo de Mehdi Nemmouche, prise le 15 août 2005.

Le jihadiste Mehdi Nemmouche, soupçonné d'avoir été le geôlier de journalistes otages en Syrie, transféré en France

Des femmes dans les rues de Raqqa (Syrie), le 1er mai 2019.

Des familles syriennes toujours en quête de leurs proches enlevés par l'État Islamique en appellent aux pays de la coalition internationale

Une bannière appartenant aux jihadistes du groupe terroriste Etat islamique abandonnée à Baghouz, en Syrie, en mars 2019.

Syrie : un "mécanisme juridictionnel" international à l'étude pour juger les jihadistes étrangers, selon Jean-Yves Le Drian

Très utilisées par les Français pour des anniversaires ou des causes humanitaires, les cagnottes en ligne peuvent parfois conduire à des dérives. France 3 a mené l\'enquête.

Mensonge, terrorisme, blanchiment : les dessous des cagnottes en ligne

Un dessin d\'un exemple de torture pratiquée par les services de renseignement de la sûreté d\'État de Raqqa (Syrie).

"Complément d'enquête" : sur la trace du général syrien soupçonné de torture

Marie Dosé, lors d\'un procès devant la Cour d\'Assises de Créteil, le 26 juin 2018.

Rapatriement d’enfants de jihadistes : "Le cas par cas" c’est exposer les enfants "à un risque de mort", alerte Marie Dosé

Une femme et son enfant dans le camp d\'Al-Hol (Syrie), le 18 avril 2019.  

Des grands-parents d'enfants de jihadistes demandent à la Cour européenne des droits de l'homme de condamner la France

Une photo du chef de l\'Etat islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi, extraite d\'une vidéo de propagande datant du 5 juillet 2014 et dans laquelle il s\'adresse à ses fidèles depuis la mosquée de Mosoul, en Irak.

Le chef du groupe État islamique réapparaît et menace

Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l\'État islamique, s\'est exprimé dans une vidéo publiée lundi 29 avril.

Daech : Abou Bakr al-Baghdadi s'exprime

Image extraite d\'une vidéo de propagande, où s\'exprime Abu Bakr al-Baghdadi, à Mossoul, en juillet 2014.

Daech : les États-Unis offrent 25 millions de dollars pour capturer Abou Bakr al-Baghdadi

Abou Bakr al-Baghdadi est l\'homme le plus recherché de la planète

Abou Bakr al-Baghdadi : le chef de Daech s'est exprimé

La ville de Baghouz, en Syrie, le 24 mars 2019.

Le chef de l'Etat islamique apparaît pour la première fois depuis cinq ans dans une vidéo de propagande

Deux militaires devant l\'église Saint-Anthony à Colombo (capitale du Sri Lanka), le 23 avril 2019.

Sri Lanka : traque et profil des terroristes

Des bombardements sur Raqa en Syrie, le 17 juillet 2018. 

Syrie : la coalition a tué 1 600 civils lors de la bataille de Raqqa en 2017, selon Amnesty international

Un vendeur de fruits et légumes attend ses clients dans un magasin improvisé devant des bâtiments détruits dans la ville syrienne du nord de Raqa, ancienne capitale syrienne du groupe État islamique (EI), le 14 avril 2019.

"La Syrie est presque détruite" : un mois après la chute de Baghouz et de l'État islamique, la difficile question de la reconstruction

Des militaires sri lankais dans l\'église de Saint-Sébastien à Negombo au Sri Lanka, le 22 avril 2019. 

Sri Lanka : 359 morts dans les attentats revendiqués par Daech

Un soldat de l\'armée irakienne tient un drapeau du groupe Etat islamique, à Mossoul, le 7 juillet 2017.

Sri Lanka : quelle est l'influence de Daech en Asie ?

Un drapeau du groupe Etat islamique sur un immeuble de Palmyre (Syrie), le 27 mars 2016.

Sri Lanka : la revendication de Daech est-elle crédible ?

Des militaires sri lankais dans l\'église de Saint-Sébastien à Negombo au Sri Lanka, le 22 avril 2019. 

Attentats au Sri Lanka : si ce n'est pas directement le groupe État Islamique, "appelons ça de l'inspiration"

Des soldats se trouvent sur les lieux d\'un attentat, le 21 avril 2019 à Colombo (Sri Lanka).

Sri Lanka : l'État islamique revendique les attentats commis lors du dimanche pascal

La façade du Conseil d\'Etat, la plus haute cour de justice administrative en France, le 24 janvier 2019. (photo d\'illustration)

Rapatriements de Syrie : le Conseil d'Etat rejette les requêtes de familles de jihadistes

Le président de la République Emmanuel Macron lors de la réception du président ukrainien Petro Porochenko à l\'Elysée, le 12 avril 2019.

Emmanuel Macron reçoit des Kurdes syriens et les assure du soutien de la France contre le groupe Etat islamique

Quentin Le Brun a rejoint les rangs de Daech en 2014. Aujourd\'hui, ses parents se battent pour son rapatriement en France avec son épouse et ses enfants. 

"Pour moi, ce n'est pas un terroriste", le combat d'un père de djihadiste français

Jennifer Wenisch, 27 ans, cache son visage lors de son procès à Munich, en Allemagne, le 9 avril 2019. 

Allemagne : une jihadiste jugée pour avoir laissé mourir de soif une fillette yézidie en Irak

Le ministre de la Justice britannique de Theresa May David Gauke

Eurozapping : un divorce nouvelle génération au Royaume-Uni ; une jihadiste jugée en Allemagne

Le camp de Al-Hol (Syrie) abritant des familles de combattants de l\'Etat islamique surveillées par les Forces démocratiques syriennes (illustration).

"Je préfère être ici plutôt qu’en France" : des femmes de combattants de l'Etat islamique ont recréé Baghouz au camp de Al-Hol, en Syrie

123456789102030405060708087

Vous êtes à nouveau en ligne