Etat islamique

Juin 2014, le Proche-Orient est en crise après une offensive sans précédent lancée par les djihadistes salafistes de l'État islamique en Irak et au Levant. Après la prise de Falloujah (centre de l'Irak) le 4 janvier, c'est Mossoul, deuxième ville du pays avec plus de 2 millions d'habitants, qui tombe sous le coup de l'État islamique. Les djihadistes s'emparent ensuite des provinces de Kirkouk (ouest) puis Salah ad-Din (nord), faisant craindre la naissance d'un "Djihadistan" au Proche-Orient. À partir de septembre 2014, une coalition internationale menée par les États-Unis décide d'une intervention aérienne pour endiguer la progression de l'EI. Ce groupe terroriste est considéré par l'ONU comme l'un des mouvements djihadistes les plus violents au monde, et est accusé de nombreux crimes de guerre.

plus
Le portrait des deux jeunes femmes victimes des terroristes, disposé avec des fleurs et des drapeaux norvégien et marocain, le 21 décembre 2018, au Maroc.

Maroc : trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux femmes scandinaves fin 2018

Nadia Murad dans le Bureau ovale lors de sa rencontre avec Donald Trump, le 17 juillet 2019, à Washington (Etats-Unis).

"Vous avez eu le prix Nobel ? C'est incroyable" : la rencontre surréaliste entre Donald Trump et la Yézidie Nadia Murad, prix Nobel de la paix 2018

Une vente aux enchères, le 6 mars 2010.

ENQUETE FRANCEINFO. "Il ne faut pas casser le commerce" : la laborieuse lutte contre le blanchiment d'argent sur le marché de l'art

Des enquêteurs fouillent un site près de Raqqa dans le nord-est de la Syrie où près de 200 corps ont été retrouvés (7 juillet 2019).

Charniers irakiens et syriens : la difficile identification des victimes de Daech

La reconstruction de la mosquée Al-Nuri et de son minaret penché, symbole de la ville, n’a toujours pas commencé (juillet 2019).

"La vie ne reviendra jamais dans la vieille ville" : deux ans après la libération, les habitants de Mossoul désabusés

Capture d\'écran de Googlemaps pointant la ville du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) où était affecté Mamadou N\'Diaye lorsqu\'il était gardien de la paix.

Paris : un ancien policier acquis aux thèses jihadistes condamné à six ans de prison et écroué

Des décombres dans la ville syrienne de Raqqa, le 1er mai 2019.

Syrie : environ 200 corps retrouvés dans une fosse commune à Raqqa

Dans les rues de Bagdad, en janvier 2018.

En Irak, la paix revient mais la consommation de drogues dures explose

Une église de Pittsburgh, aux Etats-Unis, photographiée le 25 mars 2013.

Etats-Unis : un réfugié syrien arrêté car soupçonné de préparer une attaque contre une église

Le logo d\'Europol sur la façade du siège de l\'institution, à La Hague (Pays-Bas), le 6 juin 2018.

Les jeunes femmes sont la nouvelle cible de la propagande du groupe Etat islamique, selon Europol

Marine Le Pen, le 23 mai 2019 à Paris.

Marine Le Pen renvoyée devant le tribunal correctionnel pour avoir diffusé des images d'exactions du groupe Etat islamique sur les réseaux sociaux

Un enfant dans le camp de réfugiés d\'al-Hol, en Syrie, le 1er février 2017.

Enfants de jihadistes : 12 d'entre eux sont rentrés en France

L\'épouse du jihadiste Jean-Michel Clain, Dorothée Maquere, avec quatre de ses enfants, dans la province syrienne de Deir Ezzor, le 5 mars 2019.

Syrie : de nouveaux enfants de jihadistes rapatriés en France

L\'avocate Marie Dosé invitée de franceinfo samedi 1er juin 2019. 

12 enfants français rapatriés de Syrie : "Je ne comprends pas cette politique du cas par cas, tous doivent être rapatriés"

Une femme française et son enfant ayant fui le dernier bastion de l\'organisation jihadiste Etat islamique en Syrie, le 17 février 2019 dans le camp d\'al-Hol (Syrie). 

Syrie : 12 enfants de jihadistes reviennent en France

L\'épouse du jihadiste Jean-Michel Clain, Dorothée Maquere, avec quatre de ses enfants, dans la province syrienne de Deir Ezzor, le 5 mars 2019.

Syrie : douze orphelins de familles jihadistes atterrissent en France après avoir été remis par les Kurdes

Le tribunal où sont jugés des jihadistes français à Bagdad (Irak), le 29 mai 219.

Le rendez-vous de la médiatrice. Procès des jihadistes français en Irak

Le tribunal de Bagdad, en Irak, le 29 mai 2019.

Irak : les jihadistes français doivent-ils échapper à la peine capitale ?

Le tribunal de Bagdad, en Irak, le 29 mai 2019.

Irak : onze Français condamnés à mort pour appartenance à Daech

Le tribunal où sont jugés des jihadistes français à Bagdad (Irak), le 29 mai 219.

Jihadistes français condamnés à mort : une justice irakienne inéquitable ?

L\'entrée du palais de justice de Bagdad (Irak), le 20 février 2011.

Français condamnés à mort en Irak : la France doit-elle réagir ?

Un tribunal de justice irakienne où des Français sont jugés pour leur appartenance au groupe Etat islamique, à Bagdad, le 29 mai 2019.

TRIBUNE. "Ce serait un immense déshonneur pour notre pays" : l'appel de 45 avocats contre les condamnations à mort de neuf Français en Irak

Le tribunal de Bagdad, en Irak, le 29 mai 2019.

Irak : les deux derniers Français jugés pour appartenance à l'Etat islamique sont également condamnés à mort

Les Français Kevin Gonoy, Yassine Sakkam et Léonard Lopez, tous les trois condamnés à mort en Irak, en mai 2019, pour avoir rejoint une organisation terroriste.

Qui sont les onze Français condamnés à mort en Irak pour appartenance à l'Etat islamique ?

Hervé Temime, avocat à Paris, fondateur et président d’honneur de l’association des avocats pénalistes sur franceinfo lundi 3 juin 2019.

VIDEO. "On n'a pas besoin d'avoir l'opinion avec nous pour avoir raison" affirme Hervé Temime, signataire de la tribune contre les condamnations à mort en Irak

La salle de tribunal à Bagdad où les jihadistes français notamment sont jugés. 

Jihadistes condamnés à mort en Irak : "Ce jugement a été validé et conçu de concert avec les autorités françaises", selon Jean-Charles Brisard

Un dossier exposé dans la salle d\'audience du tribunal de Bagdad (Irak) où ont été jugés des Français accusés d\'appartenir à l\'Etat islamique, le 29 mai 2019.

Jihadistes français condamnés à mort : pourquoi la justice irakienne est la cible de critiques

La rue principale d\'Hamam al-Alil, ville libérée de l\'Etat islamique, le 7 novembre 2016.

Un neuvième Français condamné à mort en Irak pour appartenance au groupe Etat islamique

Photo non datée d\'Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l\'Etat islamique.

La veuve d'un responsable de l'Etat islamique a aidé la CIA à traquer Al-Baghdadi, selon un quotidien britannique

L\'avocate Marie Dosé invitée de franceinfo samedi 1er juin 2019. 

Jihadistes français en Irak et en Syrie : "C'est en les laissant là-bas que l'on fabrique les attentats de demain", alerte une avocate

123456789102030405060708088

Vous êtes à nouveau en ligne