Les Iraniens divisés sur la nécessité de faire des concessions pour un accord sur le nucléaire

FRANCE 2

L'Iran pourrait mettre fin à son programme militaire en échange d'une levée des sanctions internationales qui asphyxient le pays.

Si l'Iran signait l'accord sur le nucléaire, ce serait un tournant, une réconciliation avec les Etats-Unis, leur ennemi de toujours. C'est une fresque géante que l'on ne peut pas rater à Téhéran, un slogan sans équivoque : "à bas les Etats-Unis". Faut-il enfin conclure un accord sur le nucléaire avec l'ennemi depuis plus de 30 ans ?

Ne pas céder

Vendredi, à l'heure de la prière, les fidèles lèvent le poing en masse pour réclamer la mort de l'Amérique. Le prêche du jour est tout aussi catégorique. Pour les ultra-conservateurs, hors de question de céder aux exigences américaines. "On ne fait pas confiance aux Etats-Unis. A chaque fois, ils posent des conditions supplémentaires aux négociations", dénonce une femme au micro de France 2. "Qu'est-ce qu'ils croient ? Qu'ils sont Dieu-tout-puissant ?", s'énerve un autre.
Chez les jeunes de la classe moyenne, le discours est différent. La nécessité de trouver un accord s'impose, quitte à faire des concessions sur la souveraineté nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne