L'Iran met la pression sur la France en arrêtant une Française

France 3

Emmanuel Macron a demandé des comptes au régime iranien après l'arrestation de Fariba Adelkhah, une anthropologue franco-iranienne. Elle est détenue sur fond tensions internationales.

L'anthropologue Fariba Adelkhah est emprisonné à Téhéran depuis le 25 juin. Emmanuel Macron n'y voit aucune explication, mais cela intervient dans un contexte de tensions entre l'Iran et le reste du monde. Pourtant, lundi 15 juillet à Bruxelles, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian faisait encore tout pour sauver l'accord sur le nucléaire en 2015.

Accusée d'espionnage

L'Iran a en effet décidé de produire de l'uranium à un niveau supérieur à celui de l'accord international. Une marche de plus dans l'escalade de ces dernières semaines entre Washington et Téhéran : des bateaux norvégiens et japonais attaqués dans le détroit d'Ormuz, un tanker iranien soupçonné de livrer du pétrole à la Syrie bloqué à Gibraltar (Royaume-Uni). L'Iran est coutumier des marchandages et l'arrestation de la chercheuse Fariba Adelkhah peut être un moyen de pression pour que Paris manifeste un peu plus son soutien à Téhéran.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne