Netanyahu fait monter la pression

Netanyahu lance sa campagne (27/01/2009)
Netanyahu lance sa campagne (27/01/2009) (© AFP/Leon Neal)

B.Netanyahu a déclaré qu'il faudra "terminer le travail et faire disparaître la menace" du Hamas et du Hezbollah

B.Netanyahu a déclaré qu'il faudra "terminer le travail et faire disparaître la menace" du Hamas et du HezbollahB.Netanyahu a déclaré qu'il faudra "terminer le travail et faire disparaître la menace" du Hamas et du Hezbollah

Le chef de la droite israélienne, Benjamin Netanyahu, favori des sondages pour le scrutin du 10 février s'exprimait devant ses partisans en lançant sa campagne placée sous le signe de "la sécurité d'Israël".

"Sur le plan sécuritaire, la mission la plus importante est d'empêcher l'Iran d'acquérir la bombe atomique (...) Le temps passe et cette mission devient de plus en vitale. Toute notre politique sera consacrée à empêcher cette évolution dangereuse", a-t-il déclaré. "Nous allons également affronter les ramifications du terrorisme iranien, le Hezbollah au nord et le Hamas au sud. Je veux que les choses soient claires: à long terme, on ne pourra pas accepter des bases terroristes iraniennes dans les faubourgs d'Ashkelon, Ashdod et Tel Aviv", a-t-il poursuivi, en référence à trois villes israéliennes.

Le chef du Likoud a, à de multiples reprises, reproché au gouvernement israélien d'avoir arrêté trop tôt l'offensive lancée fin décembre dans la bande de Gaza et qui a fait plus de 1.330 morts dans ce territoire contrôlé par les islamistes palestiniens du Hamas.

L'ancien Premier ministre (1996-1999) a cependant promis "de tendre la main à la paix" et d'engager "un processus avec les Palestiniens" tout en affirmant que Jérusalem resterait "la capitale d'Israël, unifiée et sous souveraineté israélienne".

Vous êtes à nouveau en ligne