Irak : deux journalistes, dont un Français, trouvent la mort

FRANCE 2

Alors que l'offensive de la coalition pour reprendre la ville de Mossoul à Daech est en cours, deux journalistes, le Français Stéphan Villeneuve et son collègue kurde, ont été tués par l'explosion d'une mine.

Ce groupe de reporters couvrait une guerre que peu de journalistes ont l'occasion de vivre de l'intérieur. En pleine offensive contre Mossoul, bastion de l'organisation Etat islamique en Irak, l'explosion d'une mine a coûté la vie au Français Stephan Villeneuve et à son "fixeur" kurde Bakhtiyar Haddad. Véronique Robert, elle, a été grièvement blessée. Les journalistes, travaillant pour le compte de la société de production #5bis et préparant un reportage pour l'émission Envoyé Spécial, on été surpris par l'explosion, dans les faubourgs de la vieille ville, une zone particulièrement dangereuse.

"Ce n'était pas une tête brûlée"

Mardi 20 juin, ses amis et collègues se sont réunis pour traverser ce moment très difficile. Tous évoquent un grand professionnel lorsqu'il s'agit de décrire le journaliste de 49 ans. "Ce n'était pas une tête brûlée et encore moins un suicidaire. Il aimait la vie, sa famille et ses enfants", explique Richard Puech, grand reporter pour l'agence Capa.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne