Pour Mitt Romney, Jérusalem est la "capitale d'Israël"

Mitt Romney a tenu un discours à Jérusalem (Israël), le 29 juillet 2012, lors de sa tournée internationale. 
Mitt Romney a tenu un discours à Jérusalem (Israël), le 29 juillet 2012, lors de sa tournée internationale.  (JASON REED / REUTERS)

Comme Barack Obama en 2008, le candidat républicain l'a présentée ainsi dans un discours en Israël lors d'une tournée internationale. 

Il souhaite redorer son blason sur la scène internationale. Comme Barack Obama en 2008, le candidat républicain à la présidentielle américaine, Mitt Romney, a présenté Jérusalem comme la "capitale d'Israël", lors d'un discours dans cette ville dimanche 29 juillet. Le discours de M. Romney, livré à 8000 kilomètres des côtes américaines, était clairement conçu pour les Israéliens, mais, surtout, pour les électeurs évangéliques et les Juifs américains.

Officiellement, les Etats-Unis ne reconnaissent pourtant pas Jérusalem comme capitale d'Israël. Leur ambassade, comme pratiquement celle de tous les pays représentés en Israël, se trouve à Tel Aviv. Un emplacement sur lequel veut également revenir Mitt Romney, qui a évoqué sur CNN (lien en anglais) un possible déménagement de son antenne à Jérusalem. 

Le statut de Jérusalem déchaîne les passions et suscite les convoitises. Israël a ainsi conquis Jérusalem-est lors de la guerre de juin 1967 avant d'annexer cette partie de la ville et d'y établir une dizaine de colonies où vivent plus de 200 000 Israéliens. Mais les Palestiniens veulent aussi faire de cette partie de la ville la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.