Liban : "Abandonnés, les Libanais sont désespérés"

FRANCEINFO

Emmanuel Macron a appelé, vendredi 18 septembre, son homologue libanais Michel Aoun à poursuivre les efforts pour sortir son pays de la crise. Pour en parler sur franceinfo, vendredi soir, la journaliste de l’AFP à Beyrouth Acil Tabbara.

"Les Libanais sont désespérés. Ils ont cru à un moment qu’ils auraient un gouvernement intègre et neutre. Mais les négociations piétinent. Le délai est dépassé sans avoir le gouvernement attendu. Ils sont dans l’inconnu. Il y a beaucoup de désespoir et de fatigue à cause de la crise économique", affirme la journaliste de l’AFP à Beyrouth, Acil Tabbara.

"Les gens ont commencé à réparer par eux-mêmes. Ceux qui en avaient les moyens et qui ont trouvé les matériaux, car il en manque beaucoup. Mais ce sont des initiatives individuels ou alors des ONG. Les aides promises ne sont pas encore arrivées. De nombreux sinistrés ont refusé de quitter leurs maisons et vivent dans des maisons délabrées", décrit-elle, vendredi 18 septembre, sur franceinfo.

Concert caritatif de Mika samedi

"Les Libanais ont besoin d’un soutien moral. Ils se sentent abandonnés. À part Emmanuel Macron qui s’est promené dans le quartier dévasté par les explosions, personne n’est venu. Les responsables libanais ne sont pas venus", déplore Acil Tabbara. Samedi, Mika et d'autres stars donne un concert virtuel à suivre sur YouTube. L’intégralité des bénéfices sera versée à la Croix-Rouge libanaise. "Cela redonne un peu d’espoir", commente-t-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne