Jérusalem : plongée dans le plus grand tunnel du Hezbollah

France 3

Il y a sept mois, Israël lançait l’opération bouclier du nord pour empêcher les incursions de la milice chiite du Hezbollah depuis le Liban voisin.

Cette porte mène au plus grand tunnel construit par le Hezbollah sous la frontière israélo-libanaise. "Nous voici dans l’un des six tunnels du Hezbollah. On l’a surveillé pendant des années. Maintenant, il a été mis à jour et neutralisé", explique Libby Weiss, porte-parole de l’armée israélienne. Cette galerie souterraine creusée depuis un village libanais voisin s’étend sur un kilomètre. Quasi opérationnel, le tunnel est alimenté en électricité, doté également de système de ventilation et de communication pour faciliter le passage de combattants.

Un risque de guerre jugé élevé

"Pour le Hezbollah, c’est un autre moyen d’atteindre notre territoire qu’ils peuvent déjà toucher avec leurs nombreux missiles. Ils ont investi beaucoup de ressources", précise Libby Weiss. Pour le mettre hors d’état de nuire, l’armée israélienne a mobilisé des dizaines de camions, jour et nuit, pour couler du béton. Creusé à plus de 80 mètres de profondeur, ce tunnel est l’un des plus sophistiqués découvert par l’armée israélienne. A quelques centaines de mètres, des maisons israéliennes semblent menacées. Si le calme règne depuis une dizaine d’années à la frontière entre le Liban et Israël, le risque d’une guerre impliquant le Hezbollah, proche de l’Iran, est jugé de plus en plus élevé.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne