"Ils sont très amers" : peu de journalistes japonais accrédités pour la conférence de Carlos Ghosn

FRANCE 3

Mercredi 8 janvier, Carlos Ghosn a fait sa première apparition publique depuis sa fuite au Liban. Peu de journalistes japonais étaient présents.

Une conférence de presse très attendue. Mercredi 8 janvier, Carlos Ghosn s'est exprimé pour la première fois depuis sa fuite rocambolesque du Japon. L'ancien PDG de Renault-Nissan est en fuite au Liban depuis le 29 décembre dernier. La journaliste Maryse Burgot fait le point sur cette allocution.

"C'est l'une des opérations de communication les mieux préparées au monde"

Sa prise de parole était prévue à 14 heures devant les médias du monde entier. "C'est sans doute l'une des opérations de communication les mieux préparées au monde. Nous avons vu ici ce matin, à côté de son avocat libanais, Anne Méaux, vous savez, cette communicante française rompue à ce genre d'exercices. Je peux vous dire que rien ne sera laissé au hasard pendant cette conférence de presse", explique la journaliste. "Carlos Ghosn va dénoncer le complot industriel dont il dit être victime. Il va donner des documents et aussi des noms de hauts cadres de Nissan qui selon lui l'ont fait tomber. Il accordera une dizaine d'interviews à des médias dûment sélectionnés". Une conférence de presse à laquelle peu de journalistes japonais ont pu participer. "Ils sont très amers", conclut la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne