Front national : au Liban, Marine Le Pen parfait sa stature internationale

France 3

La candidate à la présidentielle, en quête d’une stature internationale, a été reçue par le président libanais, lundi 20 février. 

Comme Emmanuel Macron avant elle, Marine Le Pen a été reçue ce lundi 20 février par le président libanais Michel Aoun. Pour la candidate du Front national, c’est l’occasion de soigner à la fois sa stature internationale et sa crédibilité. Dans le cadre de discussions sur la crise syrienne, la frontiste a réaffirmé son soutien à Bachar al-Assad. "Dans le cadre de la politique du moindre mal (…) il m’apparaissait que Bachar el-Assad était évidemment aujourd’hui pour la France une solution bien plus rassurante que l’État islamique", a-t-elle déclaré.

Normaliser son image

Marine Le Pen a ensuite rencontré le Premier ministre, Saad Hariri, hostile au dirigeant syrien. Ce dernier a également mis en garde Marine Le Pen contre l’amalgame entre l’Islam et le terrorisme. Une critique qui ne devrait toutefois pas altérer le voyage de la présidente du FN. À deux mois de la présidentielle, la candidate en tête dans les sondages veut continuer à normaliser son image.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne