VIDEO. Emmanuel Macron qui donne des "leçons" à Beyrouth, c'est comme si "Donald Trump allait sur les Champs-Elysées avec les gilets jaunes", selon le RN

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Le porte-parole du Rassemblement national, Julien Sanchez, a estimé sur franceinfo que la visite d'Emmanuel Macron au Liban était "une opération de communication malvenue et déplacée".

Emmanuel Macron s'est rendu jeudi 6 août au Liban pour assurer le pays du soutien de la France trois jours après les explosions qui ont dévasté le quartier du port de Beyrouth. "C'est particulier de profiter de quelque chose de terrible pour aller dans un pays", a réagi vendredi 7 août sur franceinfo Julien Sanchez, porte-parole du Rassemblement national.

>> Explosions à Beyrouth : suivez la situation dans notre direct

"Apporter l'aide de la France, oui, évidemment, on a tous été choqués par ce qui est arrivé au Liban, mais aller sur place pour donner des leçons politiques au gouvernement" libanais c'est "une opération de communication malvenue et déplacée", a-t-il jugé.

Faire une opération de communication sur le malheur des gens, ce n'est jamais bon et ce n'est pas quelque chose de respectable pour un président de la République.

Julien Sanchez, porte-parole du RN

à franceinfo

Julien Sanchez qui donne un exemple : "Imaginons Donald Trump aller sur les Champs-Élysées avec les "gilets jaunes" en disant 'Manu il faudrait peut-être que tu fasses quelque chose parce que je vais revenir dans trois mois et si tu n'as pas donné raison au peuple on va voir ce qu'on va voir. On est dans de l'ingérence."

Et quand Emmanuel Macron a insisté sur l'amitié qui lie la France et le Liban, Julien Sanchez affirme que "ce n'est pas de l'amitié quand on va dans un pays pour condamner l'action du gouvernement, dire qu'on va revenir en septembre et attention s'il ne fait pas ce qu'il faut d'ici là", a estimé Julien Sanchez. "Je citerai un homme politique français qui disait que pour grimper au cocotier il faut avoir le caleçon propre, et en matière de politique, de gestion politique et de démocratie en son pays, je crois qu'Emmanuel Macron n'a aucune leçon à donner à personne."

Vous êtes à nouveau en ligne