Liban : survivre face à la crise

FRANCEINFO

Alors que le Liban traverse une grave crise, la population tente de s’en sortir. Certains quittent la capitale Beyrouth pour être accueillis dans d’autres villes du pays.

C’est devenu la question quotidienne qui inquiète le peuple de Beyrouth (Liban) : sera-t-il possible de se nourrir ? Vendredi 7 août, il est encore très difficile de trouver de la nourriture. Deux tiers des vivres étaient habituellement importés et passaient notamment par le port de la capitale, détruit par la grave explosion du port mardi 4 août. Et même lorsqu’il est possible de se procurer de quoi manger, les habitants n’ont pas forcément les moyens : la crise économique libanaise a eu comme conséquence une forte hausse des prix, parfois multipliés par 10.

Fuir Beyrouth pour s’en sortir

Face à l’ampleur des dégâts dans Beyrouth, certains se retrouvent totalement désœuvrés. C’est tout un peuple qui tente de tirer les uns et les autres vers le haut. Des habitants de la capitale quittent la ville pour rejoindre d’autres lieux où on se propose de les accueillir. Pour ceux qui restent, il faut parvenir à s’en sortir parfois sans eau courante dans des appartements ravagés. Les coupures d’électricité sont également monnaie courante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne