Liban : nouveaux heurts lors de manifestations à la suite de la démission du gouvernement

France 2

Nouvelle nuit de heurts à Beyrouth entre contestataires et policiers. La démission du gouvernement, lundi 10 août après-midi, n’a pas calmé les manifestants.

L’annonce de la démission du gouvernement n’a visiblement pas permis de calmer les tensions ici à Beyrouth. Lundi 10 août au soir, juste après la prise de parole du Premier ministre Hassan Diab, il y a eu des échauffourées entre les forces de l’ordre et les manifestants dans plusieurs rues de la ville et sur la place des Martyrs, là où se déroulent toutes les grandes manifestations. Ce que disent les Libanais, c’est que la colère est trop forte pour qu’ils se satisfassent du départ du gouvernement.

Une profonde réforme politique demandée

Ils veulent un changement politique clair. Concrètement, ils souhaitent de nouvelles élections législatives pour élire un nouveau Parlement. Autre objectif, que les grandes figures politiques, qui sont au pouvoir depuis trente ou quarante ans, quittent la scène pour laisser la place à une nouvelle génération, explique le journaliste de France 2 envoyé spécial à Beyrouth Benjamin Delombre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne