Liban : la distribution de l’aide internationale sous surveillance

FRANCEINFO

Au Liban, l’aide de la France est arrivée vendredi 14 août via le porte-hélicoptères "Tonnerre". Il a apporté des denrées alimentaires et du matériel qu’il faut distribuer équitablement.

Comment empêcher que les dons provenants de la France soient détournés ou revendus au marché noir ? Pour éviter la corruption, le gouvernement français souhaitait travailler en direct avec des ONG sans passer par les autorités locales. Mais face à l’ampleur des cargaisons, il s’appuie aussi sur l’armée libanaise. Florence Parly, la ministre des Armées, promet donc une surveillance : "Ce sera un des points d’attention d’Emmanuel Macron qui reviendra début septembre pour s’assurer que cette aide a effectivement été distribuée à la population libanaise".

Une aide cruciale

250 millions d’euros ont été promis par les Etats de la conférence internationale après les explosions meurtrières, sans compter les dons privés et ceux des associations. Les habitants de Beyrouth ont besoin de ces sommes en intégralité pour remettre la capitale en état. Saint-Gobain a offert des vitres et du plâtre. Les bénéficiaires ont été choisis par la société elle-même et par l’ambassade de France. Le Liban aura besoin de l’aide internationale pendant de longs mois encore.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne