Grenoble : une cagnotte pour aider les sinistrés libanais

France 3

Après la catastrophe qui a frappé Beyrouth le 4 août, la communauté franco-libanaise s’est rapidement mobilisée. Pour venir en aide aux habitants, des cagnottes ont notamment été ouvertes en Isère.

A Beyrouth, 300 000 Libanais se sont retrouvés sans logement, la moitié de la ville est un champ de ruine, après les explosions dévastatrice survenues sur le port de la ville, le 4 août. La solidarité s’organise, comme à 4 000 kilomètres du Liban, en Isère. A Grenoble Une association franco-libanaise a lancé une cagnotte pour envoyer de l’argent au Liban, en évitant les banques et le gouvernement. "On ne voulait pas passer par les autorités administratives, les Libanais n’ont plus confiance en eux. On voulait envoyer cette somme en direct", explique l’un des membres de l’association.

Soutenir les associations sur place

Une fois l’argent collecté, il a été livré à la Croix Rouge libanaise. Rebecca Chahine, étudiante grenobloise originaire du Liban a choisi d’ouvrir cette cagnotte avec une amie pour soutenir les associations sur place. "Elles veulent travailler auprès des familles qui ont perdu leur maison et des enfants abandonnés. On vise un besoin mental, en plus des besoins matériels", explique l’étudiante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne