Explosions à Beyrouth : Emmanuel Macron réclame une enquête internationale sur la catastrophe

Emmanuel Macron lors d\'une conférence de presse à Beyrouth (Liban), jeudi 6 août 2020.
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Beyrouth (Liban), jeudi 6 août 2020. (THIBAULT CAMUS / POOL / AFP)

Le procureur militaire a annoncé qu'il s'agissait à la fois de responsables du conseil d'administration du port et des douanes, ainsi que des responsables des travaux d'entretien et des ouvriers ayant réalisé des travaux. 

> Ce direct est terminé, suivez les dernières informations sur la situation à Beyrouth dans notre nouveau direct du vendredi 7 août.

Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth et des autorités douanières ont été placés en détention dans le cadre de l'enquête sur les explosions qui ont dévasté la capitale libanaise, annonce le procureur militaire, jeudi 6 août.

Des reponsables du port et des douanes. Il s'agit de "responsables du conseil d'administration du port de Beyrouth et de l'administration des douanes, et des responsables des travaux d'entretien et des (ouvriers) ayant effectué des travaux dans le hangar numéro 12", où étaient stockées les tonnes de nitrate d'ammonium, a précisé le procureur militaire Fadi Akiki dans un communiqué.

 Emmanuel Macron réclamé une "enquête internationale et transparente". Le président français s'est exprimé lors d'une conférence de presse, au terme d'une visite dans la capitale libanaise. Il souhaite une enquête internationale pour déterminer l'origine des explosions qui ont dévasté Beyrouth (Liban), faisant 145 morts et 5 000 blessés

Une conférence internationale de soutien. Un sommet sera organisé dans "les prochains jours", a annoncé Emmanuel Macron, lors de sa conférence de presse. Il aura pour but de mobiliser les financements internationaux pour aider les populations sinistrées et engager la reconstruction de la capitale libanaise.

 Un très lourd bilan. Selon un dernier bilan provisoire du ministère de la Santé libanais, communiqué jeudi matin, au moins 137 personnes ont péri et 5 000 ont été blessées dans le sillage des explosions. La France déplore au moins un mort et 40 blessés, selon le parquet de Paris, qui a ouvert une enquête.

Vous êtes à nouveau en ligne