Beyrouth : le nitrate d'ammonium à l'origine de l'explosion ?

France 2

À l'origine du drame de Beyrouth (Liban), il y aurait l'explosion de 2 700 tonnes de nitrate d'ammonium stockées dans le port sans mesures de précautions.

Quel élément a pu provoquer cette gigantesque onde de choc dans la ville de Beyrouth (Liban) ? Selon le Premier ministre libanais, la double explosion survenue le mardi 4 août est due en partie à des granulés de nitrate d'ammonium. Cette substance était stockée sans mesures de précaution, dans le port de la capitale, et est hautement explosive au contact de la chaleur.

Une substance instable à partir de 200 degrés

La substance est inodore, et est utilisée principalement dans le secteur de l'agriculture, en tant qu'engrais. "On voit ici cette fumée qui est brun rouge, et ça c'est typique", explique le directeur scientifique adjoint du CNRS chimie, Erick Dufourc. "Il faut qu'il y ait un point chaud, ce que l'on sait chimiquement, c'est que le nitrate d'ammonium est instable à partir de 200 degrés Celsius (...) Et l'explosion produit un souffle assez extraordinaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne