Beyrouth : la ville, théâtre de scènes d'apocalypse

France 3

Les dommages s'étendent à plus de la moitié de la capitale libanaise. Les dégâts laissent sans voix, et il n'aura suffit que de quelques secondes pour passer de la vie au chaos.

Le port de Beyrouth, l'endroit où s'est passée l'explosion, est désormais dévasté. Le hangar a été comme vaporisé. À la place, un gigantesque cratère de plusieurs dizaines de mètres de diamètre. Les conteneurs ont été soufflés, les silos de céréales éventrés, et des panaches de fumée continuent de s'élever au-dessus des centres. Sur une photo satellite, le constat est frappant : le port est dévasté, tous les bâtiments ont disparu.

Le chaos règne

À quelques centaines de mètres de là, le bâtiment du journal Al Nahar est également dévasté, et aucune vitre n'a résisté. Dans le centre-ville, le chaos règne. Quelques minutes plus tôt, le coiffeur terminait la coupe d'une cliente. Soudain, la vitre explose, alors que le commerce est situé à plus de 2 km du port. La pizza, située à côté de la rue commerçante, est au milieu d'un paysage apocalyptique. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne