Beyrouth : la manifestation de la colère

France 3

Les Libanais manifestent au milieu des décombres. Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Beyrouth (Liban). Ils dénoncent les dirigeants qu'ils tiennent pour responsables de la terrible explosion survenue dans le port mardi 4 aout.

Sur les marches du ministère des Affaires étrangères, le portrait du président libanais Michel Aoun est jeté au sol puis brulé. Des manifestants, menés par des officiers de l'armée à la retraite, viennent de prendre le contrôle du bâtiment samedi 8 aout. Les Libanais l'avaient promis : ils vont juger leur classe politique.

"On veut la justice"

Partout dans les rues, des manifestants brandissent des potences : ils demandent les têtes de leurs gouvernants. "On veut la justice, je veux quelqu'un qui prenne ses responsabilités", explique un manifestant. Ils étaient des milliers à se rassembler place des Martyrs, symbole de la contestation. "La situation est irrespirable, les yeux piquent. Depuis une heure, la stratégie des policiers est claire : inonder la place de gaz lacrymogènes pour tenter de faire fuir les manifestants", détaille la journaliste Diane Schlienger, présente sur place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne