Liban

Michel Aoun, candidat du Courant Patriotique Libre à la présidence libanaise, rencontre Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah, le 24 octobre 2016, au lendemain de son appel aux députés chiites du Parti de dieu  à voter pour lui.

Le Hezbollah, soutenu par l'Iran, débloque l'élection présidentielle au Liban

Au Liban, la communauté chiite représente environ un quart de la population du pays. Sous l\'impulsion du Hezbollah, dont on voit le drapeau sur la manche de l\'enfant en arme, des chiites célèbrent la fête de l\'Ashoura.

LA PHOTO. Fête de l'Ashoura, Liban

Le président iranien, Hassan Rouhani, assure la présidente de l\'Assemblée du peuple syrien, Hadiya Khalaf Abbas, du soutien sans faille de la République islamique d\'Iran à son pays, le 27 septembre 2016, à Téhéran.

Syrie : l’Iran et le Hezbollah ne croient plus qu’à une solution militaire

Des enfants syriens dans un camp de l\'est du Liban. 

C'est comment ailleurs ? Les réfugiés syriens au Liban

La Jordanie a décidé d\'ouvrir ses établissements scolaires à tous les enfants de réfugiés syriens. En 2015, 90.000 d\'entre eux ont fréquenté les bancs de l\'école. La situation de ces enfants est très précaire dans les pays limitrophes de la Syrie. Au Liban, 500.000 d\'entre eux ne sont pas scolarisés. «Malgré les progrès réalisés par le Liban en matière de scolarisation des enfants syriens, le très grand nombre d’enfants encore non scolarisés représente une crise immédiate et requiert des réformes audacieuses», a déclaré Bassam Khawaja, de Human Rights Watch. Les conditions de vie des réfugiés est alarmante. Les promesses d\'aide de la communauté internationale, estimées à près d\'une dizaine de milliards de dollars, tardent à se concrétiser, mettant ainsi en difficulté les pays d\'accueil. Et font craindre une «génération perdue». Une génération privée d\'éducation.

LA PHOTO. Les enfants réfugiés syriens retournent à l'école

... sauf, pour l\'industrie du tabac. Sur cette photo, Naamah al-Durzi, une réfugiée syrienne de 13 ans, récolte des feuilles de tabac. Elle a fui la ville d\'Idlib, dans le nord-ouest du pays, avec sa famille pour le village de Jibchit, au sud du Liban. Cette jeune fille travaille désormais pour une des fabriques de La Régie Libanaise Des Tabacs & Tombacs. Cette entreprise, détenue et contrôlée par le ministère des Finances libanais, est l\'une des rares à apporter de l\'argent aux caisses de l\'Etat. Et si le travail d\'une adolescente peut sembler choquant, sa situation est enviable comparée à d\'autres tant le chômage est important. De plus, les familles syriennes arrivées dans le pays ont souvent tout perdu. Dans les années 2000, le pays du Cèdre était habitué à une croissance à deux chiffres. Mais depuis le début de la guerre en Syrie, en 2011, le PIB du pays stagne entre 1 et 3%.

LA PHOTO. Liban: l'afflux de réfugiés syriens profite au secteur du tabac

Un enfant syrien, brûlé au bras, mendie dans une rue de Beyrouth, le 16 Février 2015.

Un habitant sur deux est un réfugié : le Liban lance un SOS au monde!

Fleurs et recueillements, le 27 juillet 2016, devant l\'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen en Normandie, au lendemain de l\'égorgement du prêtre Jacques Hamel par deux djihadistes. Un crime aussitôt revendiqué par l\'organisation de l\'Etat islamique. 

Les attaques de Daech : une stratégie bien orchestrée pour un chaos généralisé

Des fidèles saoudiens rassemblés autour du lieu de l\'explosion d\'un kamikaze, près de la mosquée du prophète à Médine, le 4 juillet 2016.

Kamikaze-martyr ou assaillant en plongée, 2 modes opératoires pour un djihadisme

Liban: des attentats qui font craindre une contagion par le conflit en Syrie

Syrie : le Hezbollah renforce son engagement pour la bataille stratégique d’Alep

Liban : la musique fêtée par les réfugiés

Liban

VIDEO. Envoyé spécial. Liban, sous la menace de l'Etat islamique ?

Une banque libanaise visée par une explosion : le Hezbollah, principal suspect

LA PHOTO. Des dessins pour survivre à Beyrouth

mika

VIDEO. Envoyé spécial. Les mondes de Mika

Les 24 candidats de la liste de «Beyrouth Madinati» lors d\'une conférence de presse en plein air le 22 avril 2016 

Liban: «Beyrouth Madinati», le mouvement citoyen qui secoue la classe politique

 Hamed Sinno, le chanteur du groupe de rock libanais, Mashrou\'Leila, dénonce en conférence de presse à Beyrouth le 28 avril 2016, «la censure des artistes» et les poursuites contre «les défenseurs des libertés sexuelle et religieuse», après l\'interdiction de leur concert à Amman 

Jordanie : le groupe de rock libanais, Mashrou’Leila, sème le trouble à Amman

Le président français François Hollande le 17 avril 2016, à Beyrouth, en présence des représentants des différentes communautés religieuses chrétiennes et musulmanes.

Liban : que dit la presse de la visite du président français François Hollande ?

François Hollande dans la cour de l\'Elysée, le 13 avril 2016.

Migrants : François Hollande en déplacement au Liban

François Hollande dans la cour de l\'Elysée, le 13 avril 2016.

Réfugiés : François Hollande promet une aide de 100M€ au Liban

Le président François Hollande, avec le président du parlement libanais, Nabih Berri, le 16 avril 2016 à Beyrouth (Liban).

Au Liban, François Hollande promet une aide à l'armée et aux réfugiés

Un double attentat impliquant des chrétiens et des musulmans, le 13 avril 1975, va marquer le début de la guerre du Liban.

13 avril 1975, le Liban bascule dans la guerre

La Directrice générale de l\'Unesco Irina Bukova 

Unesco: des candidats arabes en lice pour la succession d’Irina Bukova

La presse est en crise au Liban, la référence de la presse arabe.

La presse libanaise menacée de disparition

Liban : une génération d'enfants syriens sacrifiée

Des paraboles sur des immeubles au Caire en octobre 2015

Les chaînes de télévision religieuses prolifèrent au Moyen-Orient

Liban : à Beyrouth, des décharges sauvages envahissent le paysage

Des miliciens du Hezbollah libanais, qui vient d\'être déclaré «organisation terroriste» par les six monarchies du Golfe, aux funérailles d\'un des leurs, tombé au combat en Syrie, le 1er mars 2016.

L’Arabie Saoudite et l’Iran durcissent le bras de fer au Liban via le Hezbollah

Manifestation pour l\'armée libanaise à Beyrouth le 1er mars 2014. Des soldats libanais avaient été tués.

En rompant un contrat financier, l'Arabie pourrait déstabiliser le Liban

1234567891010

Vous êtes à nouveau en ligne