Les Etats-Unis rendent à l'Irak des trésors pillés pendant l'occupation de 2003 à 2011

La tête de Sargon II, roi de Babylone et d\'Assyrie, le 16 mars 2015 à Washington DC (Etats-Unis).
La tête de Sargon II, roi de Babylone et d'Assyrie, le 16 mars 2015 à Washington DC (Etats-Unis). (MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Une soixantaine d'objets vont être expédiés à Bagdad, pour être exposés au musée national.

De la vaisselle en verre, des bas-reliefs en argile, des pointes de lance en bronze et des haches. Les Etats-Unis ont rendu lundi 16 mars à l'Irak une soixantaine d'objets antiques, pour la plupart pillés lors de l'occupation américaine du pays entre 2003 et 2011.

Ces objets étaient exposés lundi au consulat d'Irak à Washington avant d'être expédiés à Bagdad, au musée national de la capitale irakienne, rouvert il y a un mois après douze années de fermeture.

Une tête estimée à 2 millions de dollars

Parmi eux figure une extraordinaire tête de lamassu assyrien, taureau ailé à tête humaine datant de 700 avant J.C. et estimée à 2 millions de dollars. La tête avait été volée dans un palais du roi Sargon II à Ninive, dans le nord de l'Irak, où des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont détruit récemment de nombreuses pièces parmi lesquelles une tête tout à fait semblable à celle retrouvée aux Etats-Unis. Elle a été saisie à New York en 2008, où elle avait été expédiée par un marchand d'art de Dubaï qui écoulait des œuvres d'art irakiennes pillées dans le monde entier.

Toutes les pièces retournées lundi à Bagdad datent d'avant les pillages de l'organisation EI. Beaucoup d'entre elles ont été dérobées après l'invasion américaine. Les autorités américaines ont été très critiquées pour avoir manqué de protéger les sites archéologiques irakiens des voleurs. Depuis 2008, les Américains ont restitué à l'Irak plus de 1 200 objets au cours de quatre rapatriements.

Vous êtes à nouveau en ligne